Brennkelt

Source intarissable de découvertes, le pagan et le folk metal permettent aux amateurs curieux de familiariser leurs oreilles avec des langues et des instruments peu communs, mais aussi de s’ouvrir à des épisodes historiques comme à des légendes. Un tel attachement à des cultures et des époques bien déterminées engendre logiquement des sous-genres spécifiques. Précis, Brennkelt définit ainsi son style comme du Gaulish war metal, un mélange de death et de black porté par le souvenir de grandes batailles ayant secoué la Gaule et de figures celtiques marquantes. S’il n’a qu’une démo et un album à son actif, ce groupe de Montargis les a imprégné de la fougue des guerriers sénons, du sang des vaincus et de la solennité de l’hommage aux valeurs d’antan. Brennkelt a donc bien mérité son titre de chef de guerre, dont l’esprit brave et belliqueux sera accueilli à bras ouverts au Cernunnos.